Pedro Gabriel Monteiro DUARTE
(1924 - 2016)

Biographie


Pedro Gabriel Monteiro Duarte est né le 24 mars 1924 à Praia et meurt le 17 janvier 2016 dans la même ville, des suites d'une longue maladie, à l'âge de 92 ans. Sa mère est originaire de Santo Antão et son père était un curé de l'Église catholique.
Il se marie avec Maria Aurora dos Reis Ribeiro Ferreira, qui touchera une "pensão de sovrevivência" versé par l'Etat en qualité de veuve de fonctionnaire en janvier 2016 (web (p. 284)).
Après ses études au Lycée Gil Eanes, aux côtés d'Amilcar Cabral, Arnadlo França ou encore Orlanda Amarilis, Pedro Duarte entre dans l'administration publique au Cap Vert, puis est transféré à l'âge de 25 ans en Guiné, où il travaille jusque vers 1970. A cette date, il est transféré en Angola jusqu'en 1975. A la suite de la décolonisation, il rejoint le Cap Vert, où il devient secrétaire administratif à São Vicente, puis secrétaire général de l'Assemblée nationale populaire du Cap Vert (ANP) de 1981 à 1992. Cette dernière est en fait présidée par son frère Abílio Augusto Monteiro Duarte (1931-1996), un des co-fondateurs du PAIGC, du 4 juillet 1975 au 24 février 1991 (web).
Tombé gravement malade dans les années 1990, il part pour le Portugal et y vit jusqu'en 2014, date à laquelle il revient au Cap Vert.

haut


Oeuvres littéraires


La production littéraire de Pedro Duarte est minime, mais de qualité.
En 1952, avec son conte "Migraçõ", il gagne le Premier Prix du meilleur conteur de l'année, concours organisé par la revue Cabo Verde.
Il est un des co-fondateurs de la revue Raízes.
En 1996, il publie le premier volume de ce qui aurait du être une triologie intitulé Manduna de João Tienne, aux accents fortement autobiographiques.

haut

Bibliographie


Oeuvres

  • A varanda de um espaço finito: uma poética da voragem e do esquecimento num mundo de estranhas utopias, Paris: Éd. Cahiers lusophones, 2008, 54 p., 21 cm. (ill. Tchalé Figueira)
  • Manduna de João Tienne, Praia: Associação de escritores cabo-verdianos - AEC Editora, 1999, 412 p., 21 cm.

Périodiques

  • Raízes, ano I, n° 1 (01-04/1977):
  1. "Poema da evasão na anti-evasão", p. 88-89
  2. "Barragem de circunstância", p. 89-90
  • "Migração", Cabo Verde: boletim de propaganda e informação, ano IV, n° 39 (12/1952), n/a : 1o Prémio do concurso "O melhor contista de 1952" organisée par la revue.

Recueils collectifs - Anthologies - Autres

  • "Migração", in Mário de Andrade (ed.), Literatura afrícana de expressão portuguesa, vol. 2: prosa, Alger (Algérie): n/a, 1967, (reprint: Lendeln: Kraus Reprint, 1970), p. 127-139
  • "Migração", in Baltasar Lopes (ed.), Antologia da ficção cabo-verdiana contemporânea, Praia: Edições Henriquinas Achamento de Cabo Verde, 1960, p. 387-400

haut

Etudes critiques - Articles


  • "Morreu Pedro Duarte", A nação, n° n/a (17/01/2016), en ligne  (web)
  • Nuno Rebocho, "Um livro precioso, a Manduna de João Tienne", Praia de Bote, 29/07/2013, en ligne (web): préface de N. Rebocho prévu pour la réédition du livre de Pedro Duarte
  • Luiz Silva, "Poesia - Na varanda de um espaço finito", A semana, n° n/a (29/03/2009), en ligne  (web)
  • "Manduna de João Tienne", Livro di Téra. Folhas escritas com Cabo Verde, s.d., en ligne (web)